sábado, 29 de marzo de 2008

¡No luches por mí, Aníbal!


Te tuteo porque así lo haces cada vez que hablas con nosotros, el pueblo de Puerto Rico. Te escuché decir que vas a seguir por nosotros, que vas a dar la lucha por Puerto Rico. Aseguras que el proceso no te va a distraer de tu trabajo.

Yo te digo que nosotros es mucha gente. No quiero que luches por mí y por muchos que, como yo, pensamos que mejor sería que renunciaras como Gobernador de Puerto Rico. Es imposible que puedas atender los serios problemas que tiene este país a la misma vez que atiendes a tu defensa. Son nada menos que 19 cargos en tu contra y cada uno requerirá muchas horas de trabajo. El proceso será largo y doloroso pero no tenemos nosotros que ser partícipes del mismo. Si renuncias, el Secretario de Estado puede seguir gobernando y la paz regresará al país. La Legislatura aprobará lo que le presente el ejecutivo porque no eres tú y necesitamos resolver muchos asuntos pendientes. Si te quedas el tranque va a ser peor, con el agravante que todos los secretarios y jefes de agencia estarán más pendientes de lo que pueda suceder y de salvar su pellejo que de hacer su trabajo.

Sé que necesitas quedarte para poder pagar los gastos de tu defensa y poder conseguir tiempo gratis en algunas televisoras para dar tus mensajes intentando convencernos de que lo haces porque amas a Puerto Rico y para dar la batalla contra los "federales" a nombre de nosotros. Ya muchos se lo han creído y te han cogido pena. Pero yo soy de los muchos con quienes perdiste la credibilidad hace tiempo, desde el asunto de los famosos trajes de lujo que ahora sabemos no reportaste nunca como ganancia. Francamente más pena me dieron Eddie Miró y su esposa a quienes tu gobierno acusó y humilló públicamente por asuntos contributivos hace dos años.

La humillación por lo ocurrido al Gobernador de Puerto Rico sí ha sido de todo el pueblo porque esta noticia ha salido en el mundo entero para vergüenza de todos los boricuas. Eso pudo evitarse si hubieras renunciado a tiempo, como te avisaron personas de tu propio partido desde septiembre pasado, para no hacernos pasar por este trago amargo. Pero tu "hubris" acostumbrado te hizo creer invencible.

Como puertorriqueña te relevo de esa carga de que tengas que luchar por mí. Por el amor que dices tener por Puerto Rico demuestra que lo pones por encima de todo. ¡Renuncia, por favor!

35 comentarios:

Boricua en la Luna dijo...

Yo secundo vigorosamente la propuesta. :)

Sensei Myriam dijo...

Si, yo también te relevo de la carga de defenderme. Después de todo yo no necesito que me defiendan pues lo se hacer sóla. ¿No sería interesante abrir una página en Facebook con el título: Te relevo de la carga, u otro por el estilo y ver cuánta gente se nos une?...mcr

Sensei Myriam dijo...

Pensándolo mejor: "No luches por mi Aníbal" sería perfecto...(;-)

Aix dijo...

http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/international/20080328.FAP4868/accuse_de_corruption_le_gouverneur_de_porto_rico_se_ren.html

International

Accusé de corruption, le gouverneur de Porto Rico se rend au FBI

AP | 28.03.2008 | 15:33

Accusé de corruption, le gouverneur de Porto Rico, Anibal Acevedo, s'est rendu au FBI et a comparu devant un tribunal vendredi à San Juan.

Le gouverneur, qui fait face à 19 chefs d'inculpation, s'est entretenu brièvement avec un responsable du FBI avant de pénétrer dans le tribunal, sans faire de déclaration à la presse.

L'acte d'accusation dévoilé jeudi accuse le gouverneur et une dizaines de collaborateurs de complot présumé pour collecter et dissimuler des milliers de dollars de contributions de campagne illégales. Il risque 20 ans de prison.

Anibal Acevedo nie toute irrégularité et a accusé les enquêteurs américains dans un discours télévisé de chercher à le détourner de ses efforts pour relancer l'économie de l'île. AP

________________________

Le vendredi 28 mars 2008

Corruption: le gouverneur de Porto Rico se présente à la justice

Agence France-Presse

Miami, États-Unis

Le gouverneur démocrate de Porto Rico, Anibal Acevedo Vila, inculpé dans une affaire de corruption liée au financement de plusieurs campagnes électorales, s'est présenté vendredi à la justice fédérale, rapportent les médias locaux.

Le gouverneur, qui doit répondre de 19 chefs d'inculpation, est arrivé tôt vendredi matin au tribunal entouré d'une foule de partisans qui l'ont acclamé et ont protesté de son innocence, rapporte dan sa version en ligne le quotidien El Nuevo Dia de la capitale porto-ricaine, San Juan.

Le gouverneur avait été averti jeudi par le procureur qu'il serait placé en détention s'il ne se présentait pas de lui-même au tribunal.

Les autorités soupçonnent M. Acevedo Vila, 48 ans, d'avoir caché l'ampleur des dettes contractées lors de plusieurs campagnes électorales et de les avoir épongées en obtenant des dons non déclarés et supérieurs à la limite légale venant d'hommes d'affaires et de leurs proches.

Il est soupçonné également d'avoir dépassé le plafond de dépenses qu'il s'était engagé à respecter, en échange d'une aide de 7 millions de dollars du Trésor américain, lors de sa campagne menée en 2004 pour devenir gouverneur.

http://www.cyberpresse.ca/article/20080328/CPMONDE/80328106/5024/CPDMINUTE

Ivonne Acosta Lespier dijo...

A ambas les digo que me alegro que secunden la moción porque pensé que los primeros comentarios serían atacándome por atrevida..je..

En cuanto a lo de Facebook, me parece tremenda idea pero yo casi estoy fuera de ahí. Pero si tú lo abres me uno.

Aix dijo...

28.02.2008

La colonisation en 2008 : Porto Rico

Dans cet article je vais tenter de vous présenter de manière claire et accessible le statut d'un territoire libre associé aux États-Unis : Porto Rico.

Les porto-ricains ont un statut très particuliers puisqu'ils ont la nationalité américaine mais pas le droit de vote, ils ont donc un président qu'ils n'élisent pas (en plus c'est Georges W. Bush !). Porto Rico (ou Puerto Rico) est une destination internationale pour les avions américains, mais les avions porto-ricains sont enregistrés dans les registres américains. Porto Rico n'est pas représenté à l'ONU, les habitants ne payent pas de taxes aux USA mais uniquement des taxes locales, le budget de l'administration est complété par les USA (les subventions américains ont d'ailleurs été largement revues à la baisse récemment). Porto Rico est donc un territoire américain mais pas un état américain.

Ce statut ressemble fort à celui d'un pays colonisé ! Après avoir reconnu l'indépendance du Kosovo, les États-unis vont-ils donner à ce peuple le droit à l'auto-détermination ? Ou au moins leur accordé un niveau de vie égal à celui de ses autres ressortissants ? Les porto-ricains sont littéralement des citoyens américains de seconde zone !

http://www.wikio.fr/international/amerique_centrale/porto_rico/anibal_acevedo_vila?wfid=47298151
________________________________

28 mars 2008

Le gouverneur de Porto-Rico inculpé, Obama perd un super-délégué

Le gouverneur de Porto-Rico , le démocrate Anibal Acevedo Vila , est inculpé de corruption.

Pas de chance pour Barack Obama: le gouverneur avait déclaré son soutien au favori, qui perd un “super-délégué”. Et vraiment pas de chance: les autres inculpés dans cette affaire de fraudes et de pots-de-vin sont originaires de Philadelphie, en Pennsylvanie, ce qui garantit une publicité à l’affaire dans cet État où les démocrates votent le 22 avril. L’équipe Obama a donc immédiatement pris ses distances, précisant qu’Anibal Acevedo Vila avait déclaré son soutien au favori, mais n’occupait aucune fonction au sein de sa campagne.

Particularité du “commonwealth” de Porto-Rico: ses résidents ne paient pas l’impôt fédéral et n’élisent qu’un représentant “consultatif”, sans droit de vote, au Congrès. En revanche, Porto-Rico dispose du droit de vote à la convention démocrate; sa “primaire”, le premier juin, désignera 55 délégués.

http://americana.blog.lemonde.fr/2008/03/28/le-gouverneur-de-porto-rico-inculpe-obama-perd-un-super-delegue/
_____________________________

Le gouverneur de Porto Rico inculpé dans une affaire de corruption

Anibal Acevedo Vila, gouverneur démocrate de Porto Rico depuis 2005, a été inculpé dans une affaire de corruption liée au financement de ses campagnes électorales, ont annoncé jeudi les autorités américaines.

Agé de 48 ans, M. Acevedo Vila est inculpé d'association de malfaiteurs, fausses déclarations, fraudes et infractions fiscales. Douze autres personnes, principalement des proches du gouverneur et des hommes d'affaires, sont également poursuivis.

Les autorités soupçonnent M. Acevedo Vila d'avoir caché l'ampleur des dettes contractées lors de plusieurs campagnes électorales et de les avoir épongées en obtenant des dons non déclarés et supérieurs à la limite légale venant d'hommes d'affaires et de leurs proches.


Il est soupçonné également d'avoir dépassé le plafond de dépenses qu'il s'était engagé à respecter, en échange d'une aide de 7 millions de dollars du Trésor américain, lors de sa campagne menée en 2004 pour devenir gouverneur. S'il est reconnu coupable, le gouverneur risque plus de 10 ans de prison et des centaines de milliers de dollars d'amende. (belga/7sur7)

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/221481/2008/03/27/Le-gouverneur-de-Porto-Rico-inculpe-dans-une-affaire-de-corruption.dhtml

______________________________

INFO.690

I N T E R N A T I O N A L

SAN JUAN - Accusé de corruption, le gouverneur de Porto Rico, Anibal Acevedo, s'est rendu au FBI et a comparu devant un tribunal vendredi à San Juan.
Le gouverneur, qui fait face à 19 chefs d'inculpation, s'est entretenu brièvement avec un responsable du FBI avant de pénétrer dans le tribunal, sans faire de déclaration à la presse.

L'acte d'accusation dévoilé jeudi accuse le gouverneur et une dizaines de collaborateurs de complot présumé pour collecter et dissimuler des milliers de dollars de contributions de campagne illégales. Il risque 20 ans de prison.

Anibal Acevedo nie toute irrégularité et a accusé les enquêteurs américains dans un discours télévisé de chercher à le détourner de ses efforts pour relancer l'économie de l'île.

http://www.info690.com/nouvelle-accuse_corruption_gouverneur_porto-814702-12.html
______________________________

Filiberto Ojeda Ríos

Filiberto Ojeda Ríos (26 avril 1933 – 23 septembre 2005), militant indépendantiste porto-ricain, était le « General responsable » de l'Ejército Popular Boricua – Los Macheteros (Armée populaire Boricua), une organisation paramilitaire basée à Porto Rico, avec des branches dans différents pays. Los Macheteros est un groupe qui combat pour l'indépendance de Porto Rico contre ce qu'il considère être une colonisation brutale de la part des États-Unis — Porto Rico en est une dépendance des depuis 1898, actuellement avec le statut d'État associé. Filiberto Ojeda Ríos était recherché par le FBI (Federal Bureau of Investigation, la police fédérale des États-Unis), pour son rôle en 1993 pour l'attaque à main armée du dépot de la banque Wells Fargo, à West Hartford, dans le Connecticut, ainsi que pour s'être enfui alors qu'il était libre sous caution en septembre 1990.

Filiberto Ojeda Rios est mort le 23 septembre 2005 après que le FBI a investi sa maison d'Hormigueros à Porto Rico. Le déroulement exact et complet de l'opération est toujours inconnu, car les dépositions du FBI et de la femme de Filbiberto Ojeda Ríos, qui était présente pendant l'opération, sont contradictoires.

Sa mort a provoqué des manifestations de deuil et de protestation de la part du mouvement d'independance portoricain. La gestion de cette affaire par les autorités fédérales et locales a également été critiquée par des personnalités opposées à l'indépendance de l'île (nettement majoritaires aux élections, elles se répartissent en deux camps, certains souhaitant le maintien du statut actuel d'État associé aux États-Unis (Commonwealth), et d'autres l'accession au statut d'État des États-Unis).

Filiberto Ojeda Ríos est né le 26 avri 1933 à Naguabo, Porto Rico. Amateur de musique, il joue de la trompette et de la guitare.

En 1961, ils'établit avec sa famille de Porto Rico à Cuba, et rejoint le Direction générale du renseignement (Dirección General de Inteligencia, DGI), Le service de renseignement cubain. Un an plus tard, il retourne à Porto Rico. Il a été soupçonné d'y espionner l'armée.

En 1967, il fonde et dirige le premier des nouveaux groupes politiques militants portoricain, le Mouvement pour l'Indépendance Révolutionnaire Armée (MIRA). L'organisation est démantelée par la police au début des années 1970 et Filiberto Ojeda Ríos est arrêté. Il part alors pour New York, où il crée les Formes Armées de Libération Nationale avec les anciens membres de la MIRA.

En 1976, ile rebaptise le FALN en Armée Populaire Boricua (Espagnol : Ejército Popular Boricua), également connu sous le nom « Los Macheteros ».

Le 12 septembre 1983, Los Macheteros attaquent la banque Wells Fargo à West Hartford dans le Connecticut, s'emparant d'environ sept millions de dollars. Durant cette opération, il y a eu une fusillade à distance avec des policiers, à distance. Ojeda Ríos aurait tiré sur eux, mais cette accusation n'a pas pu être confirmé. Le butin de l'opération a certainement servi a la lutte pour l'indépendance de Porto Rico.

En 1985, dix neufs membres des Los Macheteros sont inculpé pour divers délits liés hold-up West Hartford. Quatorze sont déclaré coupables et un est aquitté, les charges contre un autre ayant été abandonnées. Trois, dont parmi lesquels Filiberto Ojeda Ríos et Victor Manuel Gerena, parviennent à ce moment à échapper aux autoritées.

En 1989, Filiberto Ojeda Ríos, jugé d'abord pour une agression contre un policier au cours de l'attaque, il assure lui-même sa défense, et est relaxé de ce chef d'accusation, la légitime défense étant reconnu.

En juillet 1992, en fuite, il est condamné par contumace à 55 ans de prison et 600 000 $ (USD) d'amende pour sa participation à l'attaque de la Wells Fargo.

Mort

Le 23 septembre 2005 — anniversaire du « Grito de Lares » — des membres du FBI entourent sa maison d'Hormigueros ou Filiberto Ojeda Ríos se cachait. Quelques coups de feu ont été tirés de l'exterieur et interieur de la maison, blessant mortelement Filiberto Ojeda Ríos mais l'information est toujours contestée, et blaissant un agant du FBI. D'après sa femme (Elma Beatriz Rosada Barbosa) et un voisin (Héctor Reyes) les agents du FBI ont initié les coups de feu à 15 heures. Elma Beatriz Rosada Barbosa assure que Filiberto Ojeda Ríos désirait se tourner vers le journaliste Jésus Dávila, mais ses plaies n'ont pas obtenu l'attention qu'il aurait fallu par les agents de l'organisation.

Le Superintedant de la police, Pedro Toledo Dávila, confirme via la radio WAPA que l'ancien fugitif le plus recherché était mort. Le gouvernement de Porto Rico confirme aussi l'information. Malgré cela, le FBI ne donne pas de confirmation sur sa mort avant le lendemain.

Le 24 septembre 2005, le FBI contacte le gouverneur de Porto Rico pour confirmer sa mort. Les circonstances de sa mort ne sont toujours pas claires et différents secteurs du gouvernement portoricain se posent des questions sur les intentions des agents du FBI durant cette opération. Differentes sections du mouvement d'indépendance de Porto Rico dénoncent cet assassinat politique.

Des membres de tous les partis politiques de Porto Rico critiquent la façon dont à été traité cette opération, et interrogé sur la séléction du 23 septembre pour l'opération, comme il s'agit d'un jour spécial pour les Portoricains. Le Grito de Lares, qui célèbre la résistance à l'Empire espagnol.

Un gouverneur de Porto Rico, Aníbal Acevedo Vilá dénonce les agissement du FBI dans cette opération et la mort de Filiberto Ojeda Ríos « salle et totalement illégale », et à demandé des explications sur le fait que le gouvernement n'ai pas informé de l'opération, et sur le fait que la presse de l'ïle n'ait pas pu couvrire l'opération.

La scène de l'assassinat
D'après le FBI, Filiberto Ojeda Ríos est tué par un tir d'arme a feu à la clavicule gauche, qui est sorti de son dos plus bas, transperçant ses poumons. Les enquêteurs et son medecin, Héctor Pesquera, déclarent que ça n'est pas le genre de blessure qui aurait pu le faire mourir immédiatement. D'après l'agence de presse états-unienne Associated Press, le secrétaire à la justice, Roberto Sanchez Ramos critique le FBI qui refusa de laisser quatre juristes d'entrer dans la ferme après le coup de feu. Le FBI a attendu 24 heures avant d'entrer et de trouver Filiberto Ojeda Ríos mort. Une hypothèse est qu'il a été laissé saigner à mort, et qu'un tireur embusqué lui aurait tiré dessus.

Au moment de sa mort, le chef révolutionnaire avait un gillet pare balle, et était habillé d'un pantalon et chapeau de camouflage, ont déclaré officiellement des membres du gouvernement. Il était avec sa femme à ce moment.

Le corps de Filiberto Ojeda Ríos a été decouvert, face contre terre, juste devant la porte de résidence de campagne, où il se cachait. A sa gauche, un pistolet a été découvert par les enqueteurs de justice. Plus de 20 caisses de balles ont été découvertes sur la scène du crime, dont des cartouches d'AR-15.

Les inspecteurs ont observé deux impacts de balles qui proviennent de l'extérieur de la résidence, tous deux du côté de la porte d'entrée principale. Une autre impact de balle a été trouvé à l'arrière de la résidence, celui-ci étant dirigé vers l'extérieur.

Les autorités locales ont été autorisé à pénétrer dans la maison seulement plus de 27 heures après le debut de cette opération.

Le FBI dit qu'il n'ouvrit le feu sur Filiberto Ojeda Ríos, agé de 72 ans, qu'après qu'un de ses agents aie été touché d'une balle. S'en suivit l'établissement d'un périmètre de sécurité par la police locale, qui ne pouvait être approché par personne, ni par le sol, ni par voie aérienne.Les tentatives par une équipe de journalistes locaux d'approcher des lieux par hélicoptère ont été infructueuses après avoir été menacés de violation de l'espace aérien, et qu'ils pourraient être abattus si nécessaire.

Pendant l'opération, la femme de Filiberto Ojeda Ríos a été arrêté et un agent du FBI a reçu un coup à l'estomac a déclaré le FBI. Elma Beatriz Rosado, a été relachée du repaire du FBI plus tard, dans l'après-midi du 24 septembre. Elle dit que ses derniers mots étaient « pa’lante siempre », quand elle l'a quitté vivant.

http://www.arikah.net/encyclopedie-francaise/Filiberto_Ojeda_R%C3%ADos

Aix dijo...

Ivonne,
Elle haber ver estas, favor ver, amie.
Merci
@Aix

LA PRESSE CANADIENNE

Le gouverneur de Porto Rico se rend au FBI

Le 28 mars 2008 - 10:42

(AP) - Accusé de corruption, le gouverneur de Porto Rico, Anibal Acevedo, s'est rendu au FBI et a comparu devant un tribunal vendredi à San Juan.

Le gouverneur, qui fait face à 19 chefs d'inculpation, s'est entretenu brièvement avec un responsable du FBI avant de pénétrer dans le tribunal, sans faire de déclaration à la presse.

L'acte d'accusation dévoilé jeudi accuse le gouverneur et une dizaines de collaborateurs de complot présumé pour collecter et dissimuler des milliers de dollars de contributions de campagne illégales. Il risque 20 ans de prison.

Anibal Acevedo nie toute irrégularité et a accusé les enquêteurs américains dans un discours télévisé de chercher à le détourner de ses efforts pour relancer l'économie de l'île.

________________________________

ROMANDIE NEWS

ALERTE - Le gouverneur de Porto Rico inculpé dans une affaire de corruption

WASHINGTON - Anibal Acevedo Vila, gouverneur démocrate de Porto Rico depuis 2005, a été inculpé dans une affaire de corruption liée au financement de ses campagnes électorales, ont annoncé jeudi les autorités américaines.

(©AFP / 27 mars 2008 14h32)

________________________________

http://www.tv5.fr/TV5Site/info/geofiche-177-PORTO_RICO.htm

________________________________

Le Courrier International:

Le gouverneur de Porto Rico a été inculpé pour corruption
________________________________

Le Grand Barnum
Veni,Vidi,Jecri

vendredi 28 mars 2008

Gode blesse America


Le président américain George W. Bush est intervenu mercredi pour la première fois directement dans la crise tibétaine en appelant son homologue chinois Hu Jintao pour lui faire part de ses inquiétudes et l'engager à ouvrir le dialogue avec le dalaï lama.

Le gouverneur de Porto Rico inculpé dans une affaire de corruption
Anibal Acevedo Vila, gouverneur démocrate de Porto Rico depuis 2005, a été inculpé dans une affaire de corruption liée au financement de ses campagnes électorales, ont annoncé jeudi les autorités américaines.

http://www.wikio.fr/international/amerique_centrale/porto_rico/anibal_acevedo_vila?wfid=50870049
_______________________________

LESOIR.be (BELGIQUE)

Accusé de corruption, le gouverneur de Porto Rico, Anibal Acevedo, s’est rendu au FBI et a comparu devant un tribunal à San Juan. Le gouverneur, qui fait face à 19 chefs d’inculpation, s’est entretenu brièvement avec un responsable du FBI avant de pénétrer dans le tribunal, sans faire de déclaration à la presse. L’acte d’accusation dévoilé jeudi accuse le gouverneur et une dizaine de collaborateurs de complot présumé pour collecter et dissimuler des milliers de dollars de contributions de campagne illégales. Il risque 20 ans de prison.

Pas de photo associée à cet article.
_______________________________

"AMERICANA"

"Choses vues en Amérique"

28 mars 2008

Le gouverneur de Porto-Rico inculpé, Obama perd un super-délégué

Le gouverneur de Porto-Rico , le démocrate Anibal Acevedo Vila , est inculpé de corruption.

Pas de chance pour Barack Obama: le gouverneur avait déclaré son soutien au favori, qui perd un “super-délégué”. Et vraiment pas de chance: les autres inculpés dans cette affaire de fraudes et de pots-de-vin sont originaires de Philadelphie, en Pennsylvanie, ce qui garantit une publicité à l’affaire dans cet État où les démocrates votent le 22 avril.

L’équipe Obama a donc immédiatement pris ses distances, précisant qu’Anibal Acevedo Vila avait déclaré son soutien au favori, mais n’occupait aucune fonction au sein de sa campagne.

Particularité du “commonwealth” de Porto-Rico: ses résidents ne paient pas l’impôt fédéral et n’élisent qu’un représentant “consultatif”, sans droit de vote, au Congrès. En revanche, Porto-Rico dispose du droit de vote à la convention démocrate; sa “primaire”, le premier juin, désignera 55 délégués.

_______________________________

JM INFORME CANADA

EN MANCHETTE .............

Accusé de corruption, le gouverneur de Porto Rico se rend au FBI

à 12h00 le 28 mars 2008

SAN JUAN - Accusé de corruption, le gouverneur de Porto Rico, Anibal Acevedo, s'est rendu au FBI et a comparu devant un tribunal vendredi à San Juan.

Le gouverneur, qui fait face à 19 chefs d'inculpation, s'est entretenu brièvement avec un responsable du FBI avant de pénétrer dans le tribunal, sans faire de déclaration à la presse.

L'acte d'accusation dévoilé jeudi accuse le gouverneur et une dizaines de collaborateurs de complot présumé pour collecter et dissimuler des milliers de dollars de contributions de campagne illégales. Il risque 20 ans de prison.

Anibal Acevedo nie toute irrégularité et a accusé les enquêteurs américains dans un discours télévisé de chercher à le détourner de ses efforts pour relancer l'économie de l'île.

http://www.jminforme.ca/

Aix dijo...

http://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=20080302143655AAtWdvm

"Sophie S": Comment se fait il que Pueto Rico soit un territoire americain...?

Meilleure réponse:

"Régine M":

"Porto Rico est un état libre associé aux Etats Unis. Ce n'est pas un territoire américain : la fiscalité n'est pas la même, les portoricains à Porto Rico ne participent pas aux élections américaines, mais ont les mêmes droits électoraux s'ils résident aux usa. C'est un peu compliqué; en réalité c'est comme si Porto Rico était une colonie des usa."

[...]

"Loplop":

"et l'ile de la réunion soit française?"

[...]

Iris:

"ce n' est pas à proprement parler un territoire américain mais une sorte d' annexion de fait ( certaint disent " association " ( il faut aller là bas pour comprendre de quelle association il s' agit ! ) après les essais militaires effectuées à Porto Rico dans les années 60.
Toutefois, ler Portot-ricains, n' ont pas les droits américains ( vote, salaire ..... ) l' île est adminitrée par un gouverneur nommé à Washington.
Depuis l' année 2000 le Comité de décolonisation des Nations Unis a demandé officiellement ( plusieurs fois ) aux USA de règler de problème de Portot Rico et après les émeutes de 2006, a mis GW Bush en demeure de " libérer" l' ile du joug us................. rien ne s' est passé !

C 'est démontrer toute l' impuissance de l' ONU à la botte des Etats Unis !"
_________________________________

Accusé de corruption, le gouverneur de Porto Rico se rend au FBI

SAN JUAN - Accusé de corruption, le gouverneur de Porto Rico, Anibal Acevedo, s'est rendu au FBI et a comparu devant un tribunal vendredi à San Juan.

Le gouverneur, qui fait face à 19 chefs d'inculpation, s'est entretenu brièvement avec un responsable du FBI avant de pénétrer dans le tribunal, sans faire de déclaration à la presse.

L'acte d'accusation dévoilé jeudi accuse le gouverneur et une dizaines de collaborateurs de complot présumé pour collecter et dissimuler des milliers de dollars de contributions de campagne illégales. Il risque 20 ans de prison.

Anibal Acevedo nie toute irrégularité et a accusé les enquêteurs américains dans un discours télévisé de chercher à le détourner de ses efforts pour relancer l'économie de l'île.

© La Presse Canadienne, 2008

_______________________________

CRDP Martinique

http://www.crdp.ac-martinique.fr/ressources/caraibe/histoiregeo/ressources/histoire_portorico.htm
________________________________

Ivonne Acosta Lespier dijo...

Aix: merci bien pour tous les commentaires et tous cettes articles. Mais je te prie (I beg you) de m'envoyer les commentaires a mon email: isocosta@prtc.net. Mes autres visitantes ne compris pas le francais..Ca va?
Gracias..

L.B. dijo...

Lo que mas me enkbrona es que al no renunciar, el tipo se está robando nuestro dinero.. Nosotros "le pagamos" para que gobierne la isla, no para que esté sentando día y noche en una sala de corte judicial!

Bah, me ha decepcionado un montón.

Myrisa dijo...

Lo titularía:
TITULO: No llores por mi, A...níbal.
coro: que ese muerto no lo cargo yo...

Ivonne Acosta Lespier dijo...

I.b: comparto el sentimiento.

Myrisa: me gustó el título..jeje.

gonzalez dijo...

@Ivonne: Interesante que 'Sin Mordazas' sea seguido desde otras latitudes y perspectivas.

@Aix: Votre avis serait le bienvenu.

Ivonne Acosta Lespier dijo...

González: no crea, ya me está preocupando que siguen discutiendo mi blog en YahooFrance. Obviamente lo de Segolene Royal y lo de la independencia para Puerto Rico ha sido bien controversial. También sale a relucir la ignorancia sobre nosotros tan increíble. Pero las visitas de gente como Aix y Jean Bertrand me llenan de alegría.

gonzalez dijo...

@Ivonne: De acuerdo sobre la ignorancia. Me pregunto, ¿por qué? ¿No se nos recuerda cada vez que todo el mundo está pendiente de Puerto Rico? En mi humilde experiencia, de Puerto Rico se conoce muy poco en el mundo (no se crea, a veces los hay que sí saben, pero esos son los menos). Y poco también en EEUU. Tendríamos tal vez que sacar petróleo y quererlo para nosotros para que nos reinvada la democracia y la libertad... y de golpe aparezcamos en CNN y Faux News.

Ivonne Acosta Lespier dijo...

González: lo triste es que ahora nos están conociendo con la historia de nuestro Gobernador arrestado. Lo que no entienden muchos que escriben, con razón, es porqué seguimos atados a los EEUU y no optamos por la independencia. Pero esa es una historia larga y complicada..

solo joe dijo...

a ti te da verguenza? o sea, debo de entender que le das la razon a los federales y ya para ti esta condenado anibal? yo pense que lo correcto es sentir coraje por el abuso que los federales tienen en contra de esta pais...pero no, hay que sentir verguenza por el que diran en otros lares. por favor!

yo soy puertorriquenho... primero! Y como puertorriquenho senti una gran ofensa por el mal manejo de los federales. para mi todo esto fue un ataque directo hacia mi, hacia el pueblo de PR.

aqui lo que yo veo es una pelea chiquita politiquera; "que si ese es un colonialista popular, y que si el otro es un anexionista asqueroso..." - no fue albizu que dijo algo parecido; la derrota de un puertorriquenho/a es la perdida de una nacion completa.

por favor, hasta yo me alegre cuando le rompieron la cara a romero barcelo pero tuve que defenderlo porque 1ero, es puertorriquenho y el otro era un extranjero y 2do (mas importante) el tipo fue manoseado porque hablaba su parecer. lo correcto es lo correcto. si no sabemos o no podemos separar una cosa de la otra... mejor es pensar bien las cosas antes de abrir la boca.

yo no tengo problemas en criticar al PPD, lo he hecho aqui en tu blog y en el mio... pero los asuntos de estatus no se van a resolver porque si hoy es anibal o manhana es fortunho. Por favor, hasta el PIP juega el estupido juego politico colonial. aqui los lideres independentistas estan esperando que llegue la independencia por "default". es mas, ya yo no veo NINGUN partido independentista u organizacion independentista educando al pueblo sobre la libertad... ya el pueblo ni cuenta! es por "default" o esperando que los EEUU se canse de nosotros. si, el PPD tienen que definrse bien lo que quiere y para donde va y si! estas cosas pasan por el maldito estatus colonial (y cuidao porque los EEUU se meten donde les de la gana...preguntenle a hussein que esta bajo tierra)... pero no por eso vamos a permitir el abuso.

no puedo creer que hayan personas que prefieran escoger primero al extranjero, y en este caso es peor porque es el imperio, que a un puertorriquenho/a...solo porque EL se lo busco por ser colonialista. eso si da verguenza!

Ivonne Acosta Lespier dijo...

Joe: en realidad yo lo que siento es coraje más que vergüenza. Ya he dicho que no creo en AAV y lo considero un colonialista que ahora dice que lo persiguen los federales. No lo dijo cuando encausaron a montones de PNP. Nadie lo mandó a hacer todas esas cosas por llegar o mantenerse en el poder. Si eso me descalifica como buena puertorriqueña ante tus ojos pues respeto tu opinión, que siempre es franca y directa, pero obviamente no la comparto.

solo joe dijo...

aja? y es un colonialista que ahora le toco su turno...aja? ...aja? y los federales metieron preso a un monton de PNP que se declararon culpables y se choteaban entre si y anibal no dijo nada? aja? ...y eso da razon que nos hagamos de la vista larga y se permita este obvio manipuleo por la simple razon que anibal se lo merece por ser un arrastrado colonialista?

eso lo hace correcto?

tengo entendido que eres historiadora, verdad? te pregunto, el historial de una agencia como la federal en PR y como han trabajado este caso en particular... no se toma en cuenta? no hace peso?

anibal puede ser muchas cosas, buenas y malas, y uno puede estar de acuerdo o no con sus ideas politicas... pero NADA...NADA... de eso justifica que una persona se merezca un trato injusto y que UNO (no los demas y sin tomar en consideracion lo que los otros hayan hecho o dejen de hacer) se haga de la vista larga de como se ha traido irregularmente este caso y que obviamos por completo QUIEN (fbi) lo ha traido.

Ivonne Acosta Lespier dijo...

Joe: pensamos distinto en esto de modo que es inútil seguir discutiendo el asunto. Ya me cansa.

A lo mejor escribo algo sobre la historia del tribunal federal en Puerto Rico.

Eugenio Martinez Rodriguez dijo...

Je,je ya veo que aquí pasó lo mismo.

Ivonne Acosta Lespier dijo...

Eugenio: no había leido tu último post y ahora que lo hice me estoy riendo del debate. Pero tu post está muy muy bien desarrollado. Yo voy a cambiar el tema ya mismito..

L.B. dijo...

@solo: donde esta el trato injusto de los federales? La gente lo sigue diciendo y yo no lo veo por ninguna parte. Lo mismo con la persecucion politica.. donde esta? Los federales han acusado a democratas y republicanos por igual.. a PNP's mas que a los PPD.

Y eso de que Anibal dice que los federales estan tratando de decidir el proximo gobernador de PR? Anibal tenia las elecciones perdidas desde el dia que salio Fortuno en las primarias. Me acuerdo que ese dia en las primarias, todos los populares me decian que querian que ganara Rossello, pq no habia manera de que Anibal le ganara a Fortuno.

Ivonne Acosta Lespier dijo...

I.b.: Aníbal tiene razón en ambos puntos. Lo que pasa es que no va más allá a la razón para todo eso porque tendría que declararse soberanista. Acabo de publicar un post que puede explicarle a muchos lo que sucede.

solo joe dijo...

bueno ivonne, este es tu blog y si tu dices que te cansa ya una discusion como esta, tu mandas. es una pena que una cosa tan seria sea algo que canse y hasta risible...

lb, tu no lo ves? no te extranaha para nada que esta acusacion la tenian reservada ya mucho tiempo y escogieron el "timig" correcto, no te extranha que este sea el 3er gran jurado...hasta que dieron con uno que se prestara a acusar al gobernador, no tienes en consideracion el historial de esta agencia, no te extranha que esta investigacion haya durado 3 anhos y ahora a meses de elecciones la sueltan, no te extranha las irrgularidades como la filracion, sabias que la fiscalia fedral ha perdido credibilidad en los EEUU bajo el gobierno de Bush por persecucion politica en contra de los democratas... ???

nada de eso? bueno, contrario como muchos aqui que prefiernen justificar todo con cuestiones de estatus y otros arranques...yo me cuestiono la credibilidad de los federales.

Myrisa dijo...

Ivonne, es interesante la discusión. Hay un libro sobre el tribunal federal en Puerto Rico de la autoría de G. Baralt. Hoy Rut N. Tellad de Domenech lo cita: ibro “Historia de la corte federal en Puerto Rico”, para mencionar el dato de que Aníbal no es el primer gobernador acusado de delito de fraude federal. En 1922 el entonces gobernador nombrado por el Presdiente de Estados Unidos, Emmett Montgomery Reily, (aquí le llamaban Moncho Reily) fue acusado de fraude. No fue procesado porque el 14 de febrero de 1923 presentó su renuncia.

Ivonne Acosta Lespier dijo...

Myrisa: tengo el libro y de hecho pensaba hacer un post sobre la historia de ese tribunal en PR. Lo que pasa es que AAV es el primer gobernador electo que es acusado. Los anteriores a 1948 eran nombrados por el Presidente de EEUU.

L.B. dijo...

@solo-Timing correcto ? Aníbal tenía las elecciones perdidas hace tiempo. 3er gran jurado? Según lo que leí fueron dos solamente y es pq la investigación tomó mas de 1.5 años (el tiempo máximo de un gran jurado).

El historial de la agencia? Todo el mundo sabe que el sistema del gran jurado no es lo mejor que tiene el gobierno federal. Eso no implica que el gobierno federal la tiene contra el pobrecito de Aníbal.

Las filtraciones? No, no me extraña. La cultura boricua es una de chismes. Me acuerdo como alguien filtró una grabación de Aníbal diciéndole a Héctor Ferrer que se quedara callado cuando Aníbal quería poner el 7% y no el 5.5% :).

La fiscalía federal, en especial el gran jurado, perdió su credibilidad mucho antes de Bush!! Por eso es que el sistema del gran jurado solo existe en EEUU.

Todavía no me has dicho como es persecución política. Acaso crees que a EEUU le importa mucho lo que pase aquí? Lo mas que ellos quieren es que nos hagamos independiente, y no un estado. Entonces, por qué gastar millones y millones de dólares para supuestamente forzar a un gobernador estadista? Honestamente, no me hace ningún sentido.

En mi opinión, Aníbal debería hacer como Spitzer (que ni siquiera fue acusado por el gobierno federal) y renunciar.

Prometeo dijo...

¡26 comentarios y hasta comentarios desde Francia!
Ivonne estás SUUUPPER PEGÁAAAAA
Es bueno este intercambio de ideas y no emito comentarios porque lo que yo pensaba decir lo he visto plasmado em ambos bandos que han expresado aquí su opinión.
¡¡Que viva el QUINTO PODER!!

Ivonne Acosta Lespier dijo...

Prometeo: solamente para darte las gracias..

J R Bas dijo...

Ayer visité a un familiar que me expresó su deseo de entablar una demanda en el tribunal para impedir que Aníbal lo represente a él como puertorriqueño...¿? Me acordé de él cuando leí este mensaje, mucho más estructurado y coherente, que pone en palabras precisas el pensamiento del pariente.

Hablas de que AAV perdió credibilidad. Usualmente tomo con pinzas lo que diga un líder Popular, pero AAV botó la bola. Es un engendro del oficio de las relaciones públicas en que la realidad y la verdad no necesariamente están relacionadas con lo que se dice.

Aníbal perdió credibilidad total con la legislatura cuando habiendo empeñado su palabra para aprobar el proyecto de status que Cámara y Senado pasaron por unanimidad, lo vetó. Y no hablemos de su juramento ante Rubén Berríos en el famoso debate de los candidatos cuando dijo que "no firmaré un proyecto que contenga un sales tax". Lo firmó y hoy lo pagamos nosotros.

En cuanto a la humillación, tengo la historia de un amigo que reside en Tampa. Su vecino norteamericano, que nunca había encontrado noticias positivas sobre Puerto Rico, encontró la de AAV. Lean lo que cuenta:

"Por este incidente, un vecino mio americano, que nunca había leído nada en los periódicos de Puerto Rico, se atrevió a comparar a Puerto Rico con banana republics y dio a entender que por el único hecho de ser latinos era más probable que cayéramos en la corrupción. Los que han leído algunos de mis posteos ya sabrán que no me quedé callado y le señalé los muchos casos de gobernadores y legisladores americanos que inclusive están en la cárcel por similares delitos."

Como dice Olga Tañón, "es mentiroso ese hombre..." que se vaya.

Ivonne Acosta Lespier dijo...

Pepe: se me había quedado lo del veto al proyecto de status.

miguel dijo...

Si quieren disfrutar de un banquete de libre expresión vayan a www.submediatv.com.

Miguelk de Acaron Jr.

Ivonne Acosta Lespier dijo...

Miguel:
Lo ví y está tremendo, tipo Michael Moore pero más creativo.

Reavel dijo...

Que no me meta en sus revoluces. Acevedo pelea solo mijo que con tantas preocupaciones no vas a poder al estar cargandonos en tu fragil y sencillo corazon.

Tan sacrificado luchando por nosotros. HELL NO! Mejor retirate, entrega el puesto y defiendete porque largo camino te resta compadre.

Era sin los cargos y no podia imaginate ahora con toda esa longaniza.